• Zero pour l'Eternité / 永遠の0 / Eien no Zero

    Zero pour l'Eternité / 永遠の0 / Eien no Zero

  • (Ceci est un article de Kelly Amia mais la page où il était avait apparemment quelques bugs... Désolée pour le dérangement!)

    Nan, ça ne va pas parler de pyjamas, mais faut bien attirer les lecteurs!

    Après plusieurs mois de "mais oui mais oui, je vais l'écrire cet article!" Je me suis enfin décidée d'en faire un second. Et cette fois ci, on va parler de Zero pour l'éternité!

    Zero pour l'éternité, pyjama :3

    Zero pour l'éternité, aussi appelé Eien No Zero est un Seinen qui est fini en cinq tomes. Le scénario est de Naoki Hyakuta et le dessin est de Soichi Sumoto. Voila, es-ce que la suite vous intéresse niveau statistique? Non? Parfait, on passe.

    On est en droit de se demander la chose suivante "Oui, Zero pour l'éternité... T'est gentille Kelly mais ça parle de quoi?". Il est vrai que soit t'est un connaisseur soit tu te pose des questions (ou alors tu t'en bat les steaks) mais non, si les gens lisent ça c'est qu'ils sont intéressé nan?

    Zero pour l'éternité, pyjama :3

    Un Zero étais un avion militaire japonais des plus rapides utilisés lors de la seconde guerre mondiale, plus précisément la guerre qui se déroulais dans les îles "près" du Japon. C'etais plus une question de porte avion et d'aviation que de la guerre qu'on nous aprend à l'école. Une guerre entre le Japon et l'Amérique. 

    Zero pour l'éternité, pyjama :3

    Un peu de jugeote, et on peut faire un lien avec les kamikaze japonais. On a une image bien cliché de ces dernier.

    L'histoire commence donc à notre époque, par un magnifique plan ou notre hero Kentarô, en pyjama, reçoit un appel de sa soeur. Cette derniere veut faire bouger son grand frere qui reste cloitré chez lui sans travail et sans etude. Elle lui demande alors d'enquêter sur leurs grand pere, mort dans une attaque kamikaze lors de la seconde guerre mondiale. Kentaro, qui a littéralement que ça à faire, va donc entamer sa petite enquête. Ainsi chaque volume seras un témoignage recueilli par Kentaro au sujet de son grand père. Kyuzo Miyabe va alors être décrit comme un lâche, ou un héro, selon les témoins. Mais qui étais il vraiment?  

    En parallèle au récit de Kyuzo Myabe, l'auteur racontera comment l'histoire de son grand père va marquer Kentarô, mais sans plus. L'histoire est centré sur Kyuzo Myabe.

    Justement, si je devais faire une remarque à ce manga, ce serais la suivante: le héro n'est pas assez développé. Je le rappelle, le héro s'appelle Kentaro hein, parce que c'est possible de l'oublier tellement l'intrigue se concentre sur les temoin et Kyuzo. 

    Maintenant, les point positif.

    PUTAIN C'EST BEAU. J'aime les manga beau, parce que c'est beau. Ahem. Beaucoup de plans sont en double pages, les avions sont bien dessinés, le style correspond bien à l'intrigue -l'auteur aime bien dessiner les ride-, les personnages ne sont pas "beaux" en soit mais c'est un choix de l'auteur, la plupart des témoins sont vieux, trèèèès vieux. 

    Zero pour l'éternité, pyjama :3

    Et comme souvent, je conseille ce manga, il n'est pas des plus drôle, c'est vrai. Mais c'est le genre de manga qui peut marquer, qui peut faire réfléchir entre deux épisode de Hamtaro ( Ahem \(^-^)/ )

    Je lui accorde donc une note de 13/20 

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique